Choisir son arbre

Depuis de nombreuses années, de jeunes arbres sont distribués gratuitement en mai par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, par l’intermédiaire de l’AFSQ et des autres Associations. Pour ce faire, différentes activités de distribution sont organisées et une variété d’arbres naturels aux forêts québécoises est offerte.

Voici les espèces disponibles. Notez que les activités de distribution comptent normalement une sélection de ces espèces.

Alt Text

Feuillus

Media
Media
Media
Media
Media
Media
Media
Media
Media

Conifères

Media
Media
Media
Media
Media
Media
Media
Media
Media

Pour vous aider dans votre choix d’arbre à planter, voici une liste de critères de sélection. Nous vous recommandons fortement de vérifier les 3 premiers critères, soit l’humidité, l’ensoleillement et la rusticité. Ils sont des éléments essentiels à la survie des arbres. Les autres portent davantage sur des intérêts personnels.

Dans le sud du Québec, seul le noyer noir (4b) peut parfois être non adapté à votre secteur, les autres espèces étant toutes suffisamment rustiques.

Zones de rusticité

1a

Media
Media
Media
Media

2a et 2b

Media
Media
Media
Media
Media
Media

3a et 3b

Media
Media
Media
Media
Media

4a et 4b

Media
Media
Media

Tous les arbres disponibles croissent confortablement dans des sols d’humidité moyenne, c’est-à-dire ni trop sableux, ni trop glaiseux et qui se draine relativement bien après une pluie. Toutefois, certains arbres peuvent aussi vivre dans des sols plus secs ou plus humides.

Niveau d'humidité du sol

Moyen à très humide

Media
Media
Media
Media
Media

Moyen à modérément humide

Media
Media
Media
Media
Media
Media

Moyen

Media
Media
Media

Moyen à modérément sec

Media
Media
Media
Media

Moyen à très sec

Media
Media

Tous les arbres aiment avoir beaucoup de soleil. Par contre, certains tolèrent un ombrage plus ou moins important, tel à l’intérieur d’une forêt. Pour une croissance intéressante, un certain niveau de lumière directe doit tout de même parvenir jusqu’au jeune arbre.

Tolérance à l'ombre

Aucune

Media
Media
Media
Media
Media
Media

Ensoleillé à ombre partielle

Media
Media
Media
Media
Media
Media
Media
Media
Media
Media
Media
Media

Tous les arbres ont de petites racines en surface pour s’alimenter. Par contre, les grosses racines peuvent soit se développer en surface, soit s’enfoncer en profondeur. Une combinaison d’arbres aux racines diverses est intéressante pour stabiliser les talus.

Enracinement

Superficiel

Media
Media
Media
Media
Media
Media
Media
Media
Media
Media
Media

Profond

Media
Media
Media
Media
Media
Media
Media

Les arbres disponibles appartiennent tous à des espèces vivant naturellement en forêt. Ce sont donc tous des arbres qui atteindront de fortes dimensions. Leur hauteur à maturité varie en moyenne entre 20 et 25 m, à l’exception de l’épinette noire et du thuya occidental qui atteignent environ 12 m.

Côté largeur, c’est plus variable. En règle générale, les conifères sont plus étroits que les feuillus.

Largeur moyenne à maturité

Entre 4 à 10 m

Media
Media
Media
Media

Environ 10 m

Media
Media
Media
Media
Media
Media
Media

Environ 15 m

Media
Media
Media

20 m et plus

Media
Media
Media

De façon générale, les arbres poussent lentement en comparaison des autres végétaux. Par contre, certains sont tout de même plus rapides que d’autres.

Vitesse de croissance

Lente

Media
Media
Media
Media

Moyenne à lente

Media
Media

Moyenne

Media
Media
Media
Media
Media
Media
Media
Media

Moyenne à rapide

Media

Rapide

Media
Media
Media

Pour tous les arbres disponibles, à l’exception de l’érable rouge, un seul arbre est nécessaire pour produire des fruits. Chez l’érable rouge, il est parfois nécessaire d’en avoir deux. Notez que l’âge de la première production de fruit varie selon les espèces et les individus.

Types de fruits

Chatons

Media

Noix comestibles

Media
Media
Media
Media

* Les glands du chêne rouge sont comestibles, mais très amers. Il est préférable d’en retirer les tanins avant de les consommer.

Baies comestibles

Media
Media

Samares comestibles

Media
Media

Cônes

Media
Media
Media
Media
Media
Media
Media
Media
Media

Les feuillus ainsi que le mélèze laricin offrent un décor très coloré à l’automne.

Couleur des feuilles à l'automne

Vert à jaune verdâtre

Media
Media
Media

Jaune ou jaune orangé

Media
Media
Media

Jaune orangé à rouge

Media
Media
Media
Media
Media

Le cerisier tardif et le tilleul d’Amérique produisent de petites fleurs blanches parfumées.

Media
Media

Le noyer noir produit une substance par ses racines qui inhibe la croissance des végétaux environnants. Il est donc préférable de ne pas le planter à proximité d’un potager par exemple.

Abonnez-vous à notre infolettreDes nouvelles du secteur forestier, des offres exclusives et bien plus encore
X