Forêts selon les saisons

 

 

 

La forêt change au fil des saisons. Elle croît et se développe, puis elle se prépare pour l’hiver. Le tout recommencera lors de la prochaine année. Voici une vidéo qui montre l’évolution d’une forêt durant 15 mois :

Pourquoi certains arbres conservent leurs feuilles l’hiver alors que d’autres non?
Les arbres ont besoin de différentes choses pour croître : soleil, eau, gaz carbonique et certains minéraux du sol. Ces éléments ne sont pas tous disponibles de la même façon au cours de l’année. De plus, le processus d’absorption de ces éléments et de leur transformation en énergie (pour la survie, la croissance ou la reproduction) exige une certaine chaleur qui n’est pas présente l’hiver. Le fait de conserver ses feuilles ou pas est 2 adaptations des arbres face à la variation de notre climat.

Les conifères conservent leurs feuilles (aiguilles) au cours de l’hiver par souci d’économie d’énergie et de temps. En effet, la fabrication de nouvelles feuilles au printemps exige du temps et de l’énergie. Pendant ce temps, l’arbre ne peut pas absorber les éléments nécessaires à sa croissance.

Les feuillus créent de grandes feuilles minces qui sont beaucoup plus efficaces pour absorber et transformer les éléments nécessaires à la croissance (voir la Photosynthèse). Par contre, elles sont moins résistantes et ne peuvent être conservées plus d’une année. Si l’énergie nécessaire pour fabriquer de nouvelles feuilles est compensée par l’augmentation de l’efficacité des feuilles, cette stratégie est valable. Notez que les conifères renouvellent aussi une partie de leurs aiguilles chaque année pour la même raison, même si ce n’est jamais aussi efficace qu’une grande feuille mince.

Ces 2 adaptations ont des avantages. Selon la région du monde où l’on vit, l’une ou l’autre des adaptations sera généralement plus efficiente. Dans le nord du Québec, il fait très froid et la saison de croissance est très courte. C’est pourquoi on y retrouve majoritairement des conifères. Comme ils peuvent débuter leur croissance plus rapidement, ils sont avantagés lors des étés courts. Dans le sud du Québec, il fait plus chaud et l’été est plus long. Les feuillus sont alors plus favorisés. Par contre, les conifères n’ont pas complètement disparu, le climat n’est pas encore assez doux pour que les feuillus empêchent toute croissance des conifères. D’autant plus que certains milieux comme les montagnes ou les sols acides offrent des conditions de croissance plus difficiles, conditions auxquelles le conifère est plus adapté.

Alt Text
Alt Text

Liens complémentaires

Abonnez-vous à notre infolettreDes nouvelles du secteur forestier, des offres exclusives et bien plus encore
X