Surface terrière

La surface terrière est un indicateur de densité et de volume des arbres. Elle est utilisée pour déterminer s’il est temps d’effectuer une récolte dans un boisé. Elle correspond à la somme des surfaces des arbres prises à 1,3 m pour un hectare ou plus simplement, à l’espace que prendraient tous les troncs d’arbres marchands situés dans un hectare si on les regroupait tous au même endroit.

Pour calculer la surface terrière, on utilise un prisme. Cet outil en verre dévie la lumière. Ainsi, lorsque l’on regarde le tronc d’un arbre à travers le prisme, celui-ci semblera déphasé par rapport au reste de l’arbre. Plus un arbre est gros et près de l’observateur, moins le déphasage sera grand (voir la figure plus bas).

Alt Text
Alt Text

Procédure de calcul

Il faut tout d’abord déterminer un point central pour les mesures. Le prisme devra toujours être positionné vis-à-vis ce point à une hauteur de 1,3 m. Ensuite, vous regardez tous les arbres aux alentours à travers le prisme. Puis, vous calculez le nombre d’arbres dont l’image dans le prisme n’est pas complètement déphasée par apport à sa véritable position. Si l’image d’un arbre dans le prisme touche la position réelle de l’arbre sans la recouper, ni être déphasée, comptez cet arbre comme ½ tige. Ne comptabilisez que les arbres de taille commerciale (≥ 9 cm) et vivants. Ensuite, vous multipliez le nombre de tiges comptées par le cœfficient du prisme, généralement 2. Le résultat donnera la surface terrière en mètre carrée par hectare. Pour un résultat plus précis, faites la moyenne de la surface terrière de plusieurs zones dans la forêt.

Alt Text
Alt Text
Abonnez-vous à notre infolettreDes nouvelles du secteur forestier, des offres exclusives et bien plus encore
X