Actions pour l'environnement

Faire sa part pour l’environnement, c’est intégrer une foule de gestes à sa routine. Certains sont plus faciles, comme recycler et composter, certains demandent un peu plus de volonté, comme réduire sa consommation et son usage des gaz fossiles autant que possible. La section qui suit vous présente quelques gestes reliés à la forêt.

Choisir des matériaux écologiques

Pour nos achats, il faut privilégier des objets dont l’impact environnemental est faible, tels des produits locaux. Aussi, il faut bien choisir les matériaux utilisés. Le bois est considéré comme l’un des matériaux les plus écologiques disponibles. De plus, il est produit localement et selon des règles environnementales strictes.

Contribuer au contrôle des espèces envahissantes

Le nerprun bourdaine est une plante envahissante qui a un effet dévastateur sur nos forêts. À l’origine, il a été introduit comme plante ornementale, mais il se répand rapidement. Pour réduire la pression sur nos forêts, il faut l’éliminer de tous les terrains résidentiels et ce n’est pas une tâche aisée, car il est envahissant.

Compenser ses émissions de gaz à effet de serre

Même si l’on est un expert en réduction des gaz à effet de serre, il est impossible d’enrayer toute émission de gaz. Il existe par contre des façons de compenser nos émissions, et ce, par la plantation d’arbres, ces derniers étant excellents pour séquestrer le CO2. Nous pouvons planter des arbres nous-mêmes ou payer des organismes pour le faire. Voici des organisations offrant le service de compensation du carbone.

Aider la recherche sur la protection de l’environnement

Des scientifiques œuvrent partout dans l’ombre pour trouver des solutions qui aideront notre environnement et la pérennité des espèces. Comme la force d’une recherche dépend du nombre d’informations que le chercheur est capable de recueillir, il est maintenant possible de contribuer à la recherche québécoise et canadienne. Selon le projet sélectionné, vous pourriez simplement avoir à transmettre vos observations ou, de façon plus active, devoir installer un petit dispositif sur votre terrain et procéder au dénombrement d’individus capturés par le dispositif (ex. des insectes).

Abonnez vous à notre infolettreDes nouvelles du secteur forestier, des offres exclusives et bien plus encore
Voir les dernières infolettres
X