Ligne du temps 1970 à 1995

L'AFSQ à travers les époques - 1970 à 1995

1970
1970

Participation à des enquêtes et rapports

Participation à des enquêtes et rapports

De 1970 à 1975, l’Association forestière des Cantons de l’Est participe à différentes enquêtes (l’effet de l’exploitation mécanisée sur la reproduction des forêts, la possibilité annuelle de coupe : de 16 à 25 millions de cordes) et à la production de rapports avec les partenaires régionaux, notamment dans les comtés d’Arthabaska, de Missisquoi et dans la municipalité de Compton.

1971
1971

Naissance du premier groupement forestier

Naissance du premier groupement forestier

En 1971, la Fédération des producteurs de bois du Québec et le ministère des Terres et Forêts mettent au point une nouvelle formule pour développer l’exploitation des forêts privées du Québec tout en respectant l’écologie : le groupement forestier. Le regroupement est fondamentalement une association libre de propriétaires forestiers qui mettent leurs propriétés forestières en commun, en échange d’actions d’une valeur équivalente à leur apport dans la société.

1972
1972

Réalisation d’un premier voyage forestier

Réalisation d’un premier voyage forestier

Dès 1972, M. Lucien Bédard participe à plusieurs voyages forestiers avec des partenaires industriels. Le premier voyage s’est déroulé en Scandinavie (Norvège, Finlande, Suède et Danemark). Les buts primordiaux des 33 voyageurs présents étaient d’aller voir, dans les pays reconnus comme les plus forestiers au monde, la situation forestière et industrielle, de connaître la politique forestière qui était mise en pratique et d’étudier aussi quel rôle jouaient les associations forestières qui étaient extrêmement nombreuses dans ces pays où la population était inférieure à celle de la province de Québec. Plusieurs de ces partenaires industriels ont appuyé financièrement l’Association forestière des Cantons de l’Est par la suite.

 

Pendant la prochaine décennie, l’Association aura aussi visité de nombreuses autres régions du globe, notamment :

 

  • 1973 : L’Amazonie
  • 1976 : Le Japon, l’Afrique
  • 1977 : La Russie
  • 1978 : La Papouasie
  • 1979 : Tahiti, les îles Fidji, l’Australie, La Nouvelle-Zélande
  • 1980 : L’île Moorea, la Nouvelle-Guinée
  • 1981 : Le Vietnam, le Brésil, Macao
1972

Obtention d’une monographie forestière pour le comté de Compton

Obtention d’une monographie forestière pour le comté de Compton

En 1972, une enquête menée par l’Association forestière des Cantons de l’Est a permis de mieux saisir les causes des problèmes des propriétaires de lots boisés et de bien visionner le contexte de la situation forestière pour le producteur. Le contact de 120 propriétaires de lots a permis de démontrer la similarité des problèmes d’aménagement des petites forêts privées du comté de Compton avec ceux de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

1975
1975

Augmentation des pressions pour le contrôle de la tordeuse des bourgeons de l’épinette

Augmentation des pressions pour le contrôle de la tordeuse des bourgeons de l’épinette

En 1975, à l’Assemblée générale annuelle du Congrès de l’Association forestière des Cantons de l’Est (AFCE), les membres demandent par résolution au conseil d’administration de l’AFCE d’effectuer des pressions auprès du ministère des Terres et Forêts afin que des mesures soient prises pour le contrôle de la tordeuse des bourgeons de l’épinette dans les Cantons-de-l’Est, car la situation est très grave. La coupe totale fut d’ailleurs préconisée afin de récupérer les arbres affectés avant qu’ils meurent.

1975

Instauration de la Loi sur le crédit forestier

Instauration de la Loi sur le crédit forestier

En 1975, la Loi sur le crédit forestier est instaurée au Québec. Cette nouvelle loi permet au gouvernement d’établir des facilités de crédit pour la mise en valeur des forêts privées. Le crédit est amorti sur une très longue période et aucune mise de fonds n’est requise.

1978
1978

Organisation d’un voyage à la Baie-James

Organisation d’un voyage à la Baie-James

En juillet et en août 1978, un voyage à la Baie-James est organisé par l’Association forestière des Cantons de l’Est afin d’offrir une nouvelle activité aux membres.

1978

Développement d’une entente entre Hydro-Québec et le Ministère sur la forêt Drummond

Développement d’une entente entre Hydro-Québec et le Ministère sur la forêt Drummond

En 1978, l’Association forestière des Cantons de l’Est constate enfin le résultat de ses démarches entreprises depuis de nombreuses années alors que le Ministère ouvre les pourparlers avec Hydro-Québec concernant la propriété de la forêt Drummond. Ce n’est qu’en 1981 que les discussions mènent à la création du centre La Plaine. Entre 1995 et 2000, le Ministère cesse ses activités à ce même centre. Entre 2005 et 2010, ces lots sont vendus aux municipalités pour un montant de 1 $. En 2018, Hydro-Québec vend le reste de ses terres à la MRC de Drummond pour un montant de 5,4 millions $.

1981
1981

Mise sur pied de la première pépinière de l’Association forestière des Cantons de l’Est

Mise sur pied de la première pépinière de l’Association forestière des Cantons de l’Est

En 1981, 3 200 semis ont été plantés sur un terrain converti en pépinière avec la collaboration de la Ville de Windsor pour accommoder le besoin grandissant de l’Association. Cette aventure durera environ cinq ans au coin du chemin de la Gare à Windsor. Parmi les essences plantées, le frêne en est une que l’on peut toujours voir à cet endroit aujourd’hui.

1982
1982

Éclatement du premier conflit commercial du bois d’œuvre

Éclatement du premier conflit commercial du bois d’œuvre

En 1982, le premier conflit commercial du bois d’œuvre éclate entre les États-Unis et le Canada et ne se réglera qu’en 1984. Quatre autres conflits auront aussi eu lieu de 1986 à aujourd’hui. L’entreprise Exportation et développement Canada (EDC) a d’ailleurs rédigé un article complet sur l’origine et le déroulement de ces conflits. Vous pouvez y accéder en cliquant ici.

1986
1986

Arrivée du nouveau directeur général

Arrivée du nouveau directeur général

À l’emploi de l’Association forestière des Cantons de l’Est depuis 1982, M. Daniel Archambault devient le nouveau directeur général en 1986.

1988
1988

Création de La Forêt Jardinée

Création de La Forêt Jardinée

En 1988, le comité de La Forêt Jardinée est créé en collaboration avec l’Association forestière des Cantons de l’Est ainsi que six autres partenaires. Les travaux pour une forêt de démonstration réalisés par Aménagement Forestier et Agricole des Sommets débutent en 1990 près de l’aéroport de Sherbrooke. Cette forêt recouvre plus de 200 hectares, dont près de 20 hectares aménagés.

1989
1989

Dévoilement du sigle emblématique du trille à trois feuilles

Dévoilement du sigle emblématique du trille à trois feuilles

C’est en 1989, lors du 50e anniversaire de l’Association forestière québécoise (AFQ) tenu conjointement avec l’Association forestière des Cantons de l’Est à Orford, que le sigle du trille à trois feuilles, aujourd’hui adopté par neuf associations forestières régionales (AFR), fut présenté pour la première fois. Ce sigle est en fait un héritage de l’AFQ, l’ancêtre des AFR.
Conception
Les trois feuilles du logo, en plus de représenter les essences feuillues, correspondent aux trois corporations conjointes : AFQ, Clubs 4-H du Québec et Forêt Conservation. Le conifère, qui est au centre des préoccupations communes des trois organismes, est ici bien encerclé et protégé. Enfin, le triangle, la forme de base du logo, est un signe de stabilité et de longévité.

 

 

1990
1990

Achat d’un Macintosh

Achat d’un Macintosh

Le 4 octobre 1990, le conseil d’administration de l’Association forestière des Cantons de l’Est procède à l’achat d’un ordinateur Macintosh pour informatiser le magazine Progrès Forestier. Il s’agit à ce moment-là d’un investissement de 17 600 $ qui promet beaucoup d’améliorations.

1990

Récolte par jardinage

Le gouvernement du Québec décide d’abandonner la récolte par bande pour la remplacer par la récolte par jardinage et devient le seul type de récolte autorisé au sein des strates feuillues à moins de cas exceptionnels (maladies, etc.).
Source : Histoires forestières du Québec, page 26

1991
1991

Reprise du Centre forestier éducatif de Duchesnay par l’Association forestière québécoise

Reprise du Centre forestier éducatif de Duchesnay par l’Association forestière québécoise

En 1991, le ministère des Terres et Forêts (MTF) annonce son intention de se départir des centres forestiers éducatifs et de mettre fin au soutien de l’Association forestière québécoise (AFQ). Un comité interministériel sur l’éducation relative à l’environnement est mis en place, notamment par le ministère de l’Éducation. L’AFQ prend la relève du MTF et rouvre les sentiers du Centre forestier éducatif de Duchesnay.

1992
1992

Organisation des Journées forestières à la Forêt Jardinée

Organisation des Journées forestières à la Forêt Jardinée

Entre 1992 et 2012, La Forêt Jardinée, créée en 1988, a été l’hôte de douze éditions de la Journée forestière. Aujourd’hui, la Forêt Jardinée n’est plus accessible pour des visites libres, mais des travaux forestiers ainsi que des visites scolaires y sont toujours réalisés.

1994
1994

Entrée en vigueur de l’ALENA

Entrée en vigueur de l’ALENA

Suite au début du troisième conflit commercial du bois d’œuvre entre les États-Unis et le Canada, les deux pays ainsi que le Mexique se rencontrent afin d’établir l’Accord de libre-échange nord-américain, qui entrera en vigueur le 1er janvier 1994. L’entente vise essentiellement à réduire, voire éliminer les barrières commerciales entre les trois pays signataires. Même si le bois d’œuvre ne faisait pas partie de cet accord, la signature contribuera à résoudre le 3e conflit deux ans plus tard, puisque les deux parties signeront l’Accord sur le bois d’œuvre résineux. Cet accord permettra au Canada d’imposer une taxe fixe sur la production de bois d’œuvre dépassant un volume prescrit.

1994

Publication du guide Les arbres remarquables du Québec

Publication du guide Les arbres remarquables du Québec

En 1994, le guide Les arbres remarquables du Québec est publié par l’Association forestière des Cantons de l’Est. L’arbre remarquable est un arbre qui présente des caractéristiques exceptionnelles par rapport à ses dimensions, son âge, son esthétique, sa rareté, sa valeur historique et culturelle ainsi que sa localisation.

1994

Adoption de la stratégie de protection des forêts

En 1994, la stratégie de protection des forêts est adoptée par le gouvernement du Québec afin d’éliminer l’utilisation des pesticides chimiques en forêt pour les remplacer par des pratiques sylvicoles de prévention.
Source : Histoires forestières du Québec, page 43

1995
1995

Cessation des activités de l’Association forestière québécoise

L’année 1995 marque la fin de l’Association forestière québécoise ainsi que de la revue Forêt Conservation.

1995

Célébration des 50 ans de l’Association forestière des Cantons de l’Est

Célébration des 50 ans de l’Association forestière des Cantons de l’Est

En 1995, l’Association forestière des Cantons de l’Est souligne son 50e anniversaire. Pour l’occasion, M. Gérard Bélanger, président de l’AFCE, et M. Jean Perreault, maire de Sherbrooke, ont planté un arbre symbolique au Domaine Howard de Sherbrooke cette même année.

Abonnez-vous à notre infolettreDes nouvelles du secteur forestier, des offres exclusives et bien plus encore
X