logo AFSQ

Si vous avez de la difficulté à lire ce message,
consultez-le dans votre navigateur.

Infolettre mai 2016

Beaucoup de feux de forêt attendus

Il risque d'avoir beaucoup de feux de forêt en mai et en juin, cette année, au Québec, en raison du phénomène El Niño. Ce sont les prévisions que fait Marc-André Parisien, chercheur scientifique au Centre de foresterie du nord de Ressources naturelles Canada, à Edmonton.

« Il va y avoir les ingrédients pour causer de nombreux feux de forêt, soit du temps sec et plus chaud que la moyenne pour ces deux mois de l'année. Nous le constatons déjà en Alberta et en Colombie-Britannique où il y a déjà de nombreux feux de déclarés. C'est très sec dans ces 2 provinces », a-t-il indiqué. Selon lui, ce qui est vécu actuellement dans l'ouest se transférera dans l'est.

Avion de la SOPFEU

Impacts du budget du Québec pour les producteurs forestiers

Fruit de plusieurs années d'échanges avec le gouvernement et les ministères concernés, le dernier budget du ministre des Finances, M. Carlos Leitao, contient 4 mesures visant spécifiquement les producteurs forestiers. Celles-ci ont été mises en vigueur dès le jour suivant le dépôt du budget.

L'une de ces mesures vise entre autres l'amélioration du Programme de remboursement des taxes foncières pour les forestiers.

Fédération des producteurs forestiers du Québec

L'industrie des produits forestiers lance le Défi « 30 en 30 » des changements climatiques

L'industrie canadienne des produits forestiers s'engage à aider le Canada à prendre le virage vers une économie faible en carbone en retirant 30 mégatonnes de CO2 par année d'ici 2030 — soit plus de 13 % de la cible de réduction des émissions du gouvernement du Canada.

Le Défi « 30 en 30 » a été lancé par l'Association des produits forestiers du Canada, ce qui fait du secteur forestier le premier à contribuer volontairement aux objectifs du gouvernement fédéral en matière de changements climatiques.

FPAC-APFC

Bilan du nouveau régime forestier

En 2013, le gouvernement du Québec a mis en place un nouveau régime forestier. L'État a alors repris le contrôle de l'aménagement de sa forêt. 3 ans plus tard, où en sommes-nous?

L'émission La semaine verte s'intéresse à ce sujet dans l'un de ses épisodes.

Nouveau régime forestier

Plan de gestion du dindon sauvage au Québec 2016-2023

Les populations de dindons sauvages sont en expansion depuis une trentaine d'années dans les régions les plus méridionales du Québec. Le dindon sauvage est un nouveau gibier vedette au Québec, gagnant en popularité depuis la mise en place d'une chasse spécifique à cet oiseau en 2008.

L'élaboration d'un premier plan de gestion du dindon sauvage au Québec, qui couvre la période de 2016 à 2023, permet d'établir des orientations et des balises afin de mettre en valeur cette espèce et d'assurer la viabilité des populations au cours des prochaines années dans les régions où le climat et les habitats leur sont favorables.

Dindon sauvage

Le Québec prêt pour une appellation réservée et des « pastilles de goût » pour le sirop d'érable d'ici

Au cours des prochains mois, la Commanderie de l'érable et la Fédération des producteurs acéricoles du Québec travailleront ensemble à l'élaboration d'un projet novateur : développer des pastilles de goût et mettre en place une appellation réservée pour valoriser le sirop d'érable.

Les 2 organisations entendent s'inspirer de la stratégie de la Société des alcools du Québec (SAQ) et développer des pastilles de goût pour initier les consommateurs québécois aux différences entre les couleurs et les goûts des sirops d'érable.

Sirop d'exception

Valorisation de biomasse humide par liquéfaction hydrothermale

L'utilisation de la biomasse pour la production d'énergie représente une alternative très intéressante pour remplacer les ressources fossiles. La biomasse est la seule forme d'énergie non traditionnelle utilisée à grande échelle au Québec, sous forme de combustion.

Le MERN a aussi identifié d'autres technologies prometteuses comme la gazéification, la pyrolyse et la conversion en biocarburant. En plus de ces dernières, une autre alternative serait possible. La liquéfaction hydrothermale, comme la pyrolyse, est un procédé de conversion thermochimique de la biomasse.

Biomasse

Les arbres partagent en sous-sol leurs ressources alimentaires

Grâce à un réseau de minuscules poils absorbants et de partenaires (symbiose) fongiques filiformes appelés mycélium, les arbres dans une forêt sont connectés, en échangeant des nutriments et de l’information.

Les biologistes le savent depuis des années et une nouvelle recherche suggère également qu’une fraction significative de l’approvisionnement alimentaire d’un arbre peut provenir d’autres arbres.

Forêt

La tordeuse des bourgeons de l'épinette gagne du terrain au Québec

L'épidémie de tordeuses des bourgeons de l'épinette continue de prendre de l'ampleur au Québec. Une situation qui oblige d'ailleurs le gouvernement à accroître les superficies forestières qui feront l'objet d'arrosages aériens d'insecticide cette année.

Les invasions de cet insecte particulièrement destructeur pour les conifères reviennent de façon « cyclique » au Québec. Nous sommes d'ailleurs en plein cœur d'une épidémie qui a débuté en 2006 et qui prend de l'ampleur, souligne le professeur de l'UQAM Daniel Kneeshaw.

épidémie de tordeuses des bourgeons de l’épinette

Événements à venir

Mai : Activités en lien avec le mois de l'arbre et des forêts

18 mai : Conférence La forêt urbaine : Luxe ou nécessité?

21 mai : Distribution d'arbres à Sherbrooke

21 mai : Concours d'écriture sur la thématique de l'arbre et de la forêt

26 mai : Colloque Environnement d'affaires

27 mai : Vendredi forestier multiressource de l'UTCF

Distribution d'arbres à Sherbrooke

 

ADRESSE

138, Wellington Nord, bur. 100
Sherbrooke, Québec J1H 5C5


facebook
Facebook
Youtube
You Tube
AFSQ
Site Internet

 


TÉLÉPHONE

819 562-3388